Le regard d’un historien

Laurent Malaurie

Juillet 2014

Jouons à Champollion !

Rompu à l’utilisation professionnelle de divers outils de création numérique, Ziv Goguely a volontairement renoncé aux commodités de l’informatique pour revenir à des médiums et matériaux plus traditionnels. Simplement de l’encre, du brou de noix, quelques bâtons de cire et du papier. Sans écran interposé, la main vient au contact du support. Par jeu, par choix, l’artiste prend le risque d’un travail direct et offre aux regards une production figurative spontanée d’aspect schématisé et de sens ouvert.

Autant que son enfance africaine, son activité d’enseignant en communication graphique pourrait expliquer son goût des simplifications formelles et son appétence à plier objets et corps de personnages selon les besoins de la composition (exigence de lisibilité). On sait que, bien souvent, la création graphique produite en contexte professionnel sert de repoussoir à la création dite « artistique », menée en d’autres temps et sans sollicitation extérieure. Ainsi, les artistes issus du monde de la publicité, habitués à véhiculer les discours de commanditaires ressentent d’autant plus un vif besoin d’expression personnelle (cf. l’éloge d’une féminité généreuse chez François Groslière). À ceci près que, chez Ziv, le contenu discursif n’est pas aussi explicite. Ni nécessairement de son seul fait.

Sens ouvert.

La signification de ses œuvres n’a, en effet, rien d’évident et l’on mesure à quel point des formes simples, agencées entre elles, peuvent finalement composer une image sibylline. En effet, ladite image est, d’une part, le produit d’une logique de construction spécifique : on distingue des strates, celles inférieures, partiellement dissimulées, conditionnant les formes supérieures. Mais, d’autre part, on perçoit également en cette œuvre le refus d’une trop évidente logique narrative. D’où ces juxtapositions d’éléments disparates : personnages ou parties de corps humains coexistant avec des sujets animaliers et des structures englobantes (maison, bateau).

Public actif.

Dans cette quête de la signification réelle de l’œuvre, relevons ce fait intéressant : les figures mises en scène par Ziv ont pour origine les lettres de notre alphabet. Ziv rappelle volontiers les origines proches-orientales de l’alphabet latin et son évolution (depuis la représentation pictographique jusqu’à leur codification abstraite). Saviez-vous par exemple que nos lettres latines « A », « D » et « N », après rotation et légères transformations, proviennent respectivement de la figuration simplifiée d’une tête de taureau, d’une ouverture de tente devenue porte et d’un animal aquatique tel que le poisson ? Ces motifs  sont fréquemment relevés dans les dessins de Ziv.

Ainsi orienté, le spectateur ne tarde pas à découvrir, en chaque dessin, les figures originelles des lettres qui, une fois assemblées, composent des mots, différents suivant l’ordre dans lequel on les assemble. Certaines langues se prêtent plus facilement que d’autres à ce jeu interprétatif et les langues sémitiques offrent, selon Ziv, les anagrammes les plus significatifs.

Ainsi à rebours d’un métier de passeur de savoirs que d’autres concevraient de manière plus unilatérale, Ziv, se coiffant de la casquette d’artiste, cherche à favoriser l’émergence d’interprétations qu’il juge aussi légitimes que les siennes. Ainsi certains titres peuvent évoluer dans le cours d’une exposition, dans le temps d’un échange entre Ziv et son public. L’œuvre plastique individuelle devient ainsi support d’une création orale à plusieurs voix, dont la richesse surprend l’artiste en premier chef. Il est vrai que la recherche, la découverte et l’interprétation de symboles peut devenir un jeu sans fin. Et rapidement grisant.

Entre l’illustration jeunesse et le jeu d’esprit, l’œuvre dessinée de Ziv, dans sa réalité sensible, crée d’abord du lien social. En retour, un public enthousiaste lui insuffle un surcroît de sens, intelligiblement partagé.

Laurent MALAURIE,
Historien et sociologue de l’art diplômé de l’EHESS-Paris.
laurentmalaurie.wordpress.com

Partager un avis avec ZIV Goguely

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s